Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRILLON en BALADE, par Jean-François - Page 2

  • 25 octobre 1914

    Charles Joseph Leprêtre est Mort pour la France le 25 octobre 1914 devant Pervyse en Belgique. Il était né à Brillon le 31 janvier 1882 à Brillon (55). Il est le fils légitime d' Abdon LEPRÊTRE, carrier et de Barbe Rose JOLIBOIS. Il a pour frères et sœurs : Marguerite , Jean Baptiste Léonor , Camille Théophile , Achille et Ladie Juliette. Il est cultivateur. D'après sa fiche matricule  il fait son service militaire à Bar-le-Duc au 94e RI du 14 novembre 1903 au 20 septembre 1904. Il est rappelé sous les drapeaux le 1er août 1904 au 94e RI.

    DécésLepretreCharlesJoseph.jpg

  • 10 septembre 1914

    Le deuxième Mort pour la France à été tué au combat de Rembercourt aux pots en Meuse le 10 septembre 1914 et pourtant ce n'est que le 27 mars 1917 que le tribunal civil de première instance de Bar-le-Duc le déclare Mort pour la France et la transcription sur l'état civil de Brillon est faite le 5 avril. Il s'agit de Louis Edmond Leroux né à Brillon le 2 mars 1884, fils de Nicolas Joseph, scieur de long et de Mathilde Chodorge. Il a deux frères et une sœur. Le 17 novembre 1908, il épouse Pauline Léonie Martin, ils ont deux enfants André et Madeleine , il est cultivateur.

     

    LerouxLouisEdmond.jpg

    D'après sa fiche matricule il fait son service militaire à Bar-le-Duc au 94e RI du 10 octobre 1905 au 28 septembre 1907. Il est rappelé sous les drapeaux le 1er août 1904 au 29e bataillon de chasseur à pied. Il est tué au combat de Rembercourt aux pots le 10 septembre 1914.

    DécésLerouxLouisEdmond.jpg

  • 22 août 1914

    Le premier Mort pour la France à été tué au combat de Fillières en Meurthe et Moselle le 22 août 1914 et pourtant ce n'est que le 15 avril 1920 que le tribunal de Bar-le-Duc le déclare Mort pour la France et la transcription sur l'état civil de Brillon est faite le 25 avril. Il s'agit de Gaston Charles Sancier né à Brillon le 24 avril 1890, fils de Joseph Charles et Flore Thémelin, il est charpentier maçon.

     

    ficheSancierGaston.jpg

    fiche matricule

    D'après sa fiche matricule, il est dirigé le 9 octobre 1911 sur le 29é bataillon de chasseurs à pied, mais est réformé temporairement le même jour. Reconnu propre au service armé le 11 novembre 1912, il est incorporé au 154é régiment d'infanterie comme soldat de 2é classe. Médaillé militaire à titre posthume au JO du 8/11/1921, soldat brave et dévoué. Est tombé glorieusement pour la France le 22 août 1914 à Fillières. Croix de guerre avec étoile de bronze.

    archives_J790565R.jpg

    fiche décès

  • 16 août 1914

    N°27 : convocation

    Le conseil municipal de la commune de Brillon est convoqué d'urgence le seize août 1914 à l'effet de rechercher les meilleurs moyens pour effectuer rapidement les battages de blé

    A Brillon ce 16 août 1914, le maire

    N°28 : mesures pour assurer d'urgence le battage du blé

    Séance du 16 août 1914

    L'an mil neuf cent quatorze, le seize août, le conseil municipal de la commune de Brillon s'est réuni au lieu ordinaire des séances sous la présidence de M Heuillon C, maire

    Etaient présents : MM Thémelin, Martin, Chodorge Alcide, Drouot, Chodorge G, Thirion, Chodorge P, Heuillon adjt, Heuillon maire

    M le président donne lecture d'une lettre de M le préfet en date du 14 août 1914, invitant les autorités municipales à organiser la main d'œuvre en vue de procéder aux battages dans le plus bref délai pour la transformation urgente du blé en farine.

    Le conseil, après en avoir délibéré, considérant que la plus grande partie des blés est encore aux champs, que la plupart des batteurs patentés sont à l'armée, qu'il est impossible d'effectuer à bref délai la totalité des battages; reconnaissant néanmoins que les circonstances exigent de tenir prête une certaine quantité de blé battus, tant pour les besoins de la population civile que pour l'approvisionnement de l'armée; décide : une annonce sera faite immédiatement, invitant les propriétaires à battre sans délai pour fournir 40 quintaux de blé destinés à former une réserve de farine de 25 quintaux environ, dont l'achat a été décidé dans la séance du 12 août, les prévenir d'avoir en plus un stock de blé battu afin de pouvoir si besoin est, livrer sans retard des réquisitions possibles de l'autorité militaire et de faire en sorte de renouveler ce stock au fur et à mesure des livraisons.

    Le tableau ci-dessous a été transmis à M le préfet

    Surface totale cultivée en blé 100 hectares

    Rendement moyen de l'hectare 8 quintaux

    Quantité totale récoltée 800 quintaux

    Fait et délibéré en séance les jour, mois et an dits

    Suivent 8 signatures

    Sans titre - 7.jpg

  • 12 août 1914

    Premières délibérations municipales suite à la déclaration de guerre

    N°24 : Convocation

    Séance du 12 août 1914

    Le conseil municipal de la commune de Brillon est convoqué d'urgence pour le douze avril mil neuf cent quatorze à l'effet de délibérer sur les mesures à prendre pour assurer la rentrée des récoltes et l'alimentation de la population pendant la durée de la guerre

    A Brillon le 12 août 1914

    Le maire, C Heuillon

    N°25 : Mesures à prendre pour assurer la rentrée des récoltes et l'alimentation de la population pendant la durée de la guerre.

    L'an mil neuf cent quatorze, le douze août, le conseil municipal de la commune de Brillon s'est réuni au lieu ordinaire des séances sous la présidence de M Heuillon C maire.

    Etaient présents : MM Thémelin, Martin, Chodorge A, Drouot, Chodorge G, Thirion, Chodorge P, Heuillon adjt, Heuillon maire

    Etaient absents : Davenne (à l'armée)

    Le président donne lecture de la lettre de M le préfet en date du 8 août 1914 relative à la rentrée des récoltes et l'alimentation de la population pendant la durée de la guerre.

    Le conseil, après délibération, décide :

    Les propriétaires de la commune de Brillon ont à peu près un personnel suffisant pour assurer la récolte des moissons, et il n'apparait pas nécessaire de faire une réglementation, les hommes présents aidant volontairement les récoltants; ainsi la récolte des blés sera complètement terminée pour le 15 août.

    Après avis de la commission des réquisitions, la liste suivante des animaux d'élite et dont il y a lieu d'assurer la conservation pour la reconstitution ultérieure des troupeaux a été dressées :

    Pelletier Gaston, noire et blanche, Thémelin-Heuillon, rouge blanche en tête, rouge mouchetée, etc..

    (55 propriétaires pour  71 animaux)

    Fait et délibéré en séance le jour, mois et an dits

    Suivent 8 signatures

    Sans titre - 5.jpg

    N°26 : vote de crédits, achat de produits alimentaires

    Même séance.

    Le conseil municipal, estimant qu'il est de toute nécessité de constituer un stock de farine, de sel et autres denrées devant servir aux besoins des habitants pendant la durée de la guerre

    Vote un crédit de 1125 francs pour achat de 25 quintaux de farine

    Vote un crédit de 150 francs pour achat de 6 quintaux de sel

    Vote un crédit de 600 francs pour achat de 6 quintaux de sucre

    Décide que ces approvisionnements seront livrés au prix coûtant aux habitants au fur et à mesure des besoins.

    Fait et délibéré en séance le jour, mois et an dits

    Suivent 8 signatures  

    Sans titre - 6.jpg

  • 1914 - 2014, 100 ans

    Brillon en 1914.

    La commune en 1914 compte 565 habitants et 174 électeurs. 200 maisons pour 181 ménages suivant le recensement de 1911.

    L'instituteur est Eugène Contant (depuis 1912) et l'institutrice est Marie Hornust (depuis 1906) assistée de Melle Faratte. Le curé est Emile Lejeune (depuis 1884), les gardes forestiers sont Bougeat et Jacquot, la sage femme est Ladie Gourel.

    21 sapeurs pompiers sont sous les ordres du lieutenant Paul Chodorge

    1900PelletierTurbettes.jpg

    Les professions rencontrées sont : aubergiste, boucher, boulanger(3),  bourrelier(2), bucheron, cantonnier, carrier(13), charpentier(3), charron(2), coquetier(5), cordonnier(2), couturière(5), cultivateur(80), débitante, distillateur, domestique(3), domestique agricole(2), épicière(6), ferblantier(2), forgeron(3), garçon boulanger, garde champêtre, garde forestier(2), gardienne de petit enfants, infirmière, instituteur(3), jardinier, journalier(9), lingère, maçon(7), maitre carrier, manœuvre(5), marchand de faïence(2), marchand de petit porcs, maréchal ferrant(4), menuisier, modiste, papetier, peintre(2), rentier(4), repasseuse, retraité(3), sage femme, scieur de long(3), tourneur, tourneur en bois, vannier ambulant(2) et voyageur de commerce . source: recensement de 1911.

    1910Charron.jpg

    Suite aux élections des 5 et 12 mai 1912, suivie de l'élection du maire et de l'adjoint le 19 mai 1912, la municipalité est ainsi composée : maire, Jules Camille Heuillon, adjoint, Arthur Heuillon, conseillers, Achille Thémelin, Paul Arthur Martin, Alcide Chodorge, Alix Drouot, Gaston Émile Chodorge, Arthur Thirion, Paul Adolphe Chodorge, Jules Henri Davenne. Tous sont cultivateurs à l'exception d'Achille Thémelin maréchal ferrant et Arthur Thirion maitre maçon.

    Ainsi est la vie du village en ce début d'août 1914.

  • Presbytère .... fin

    On ne connais pas la date exacte de l'établissement d'un presbytère à Brillon, on sait seulement que la cure fût érigée vers 1660. Les quelques renseignements écrits nous sont fournis par quatre plans. Un plan du 27 sept. 1836, dans lequel une adjudication est faite pour l'extraction de mine de fer dans le jardin.

     

    2013_01_06-1.jpg

     

    Deux autres datés du 20 mars 1838 & 30 mars 1838 concernent d'importants travaux, dont la rectification de la remise permettant l'élargissement de la rue du Montiers (actuelle rue Monsieur). Le quatrième daté du 4 mars 1865 modifie l'agencement de quelques pièces.

     

    1904CP11.jpg

     

    Une plaque de plomb (200*120mm) rappelais que la première pierre a été posée par monsieur François Chatourelle curé de Brillon et monsieur Cordier maire - Morel entrepreneur le 4 août 1838.

     

    Photo 2008-06-05 071.jpg

     

    Suite aux événements de juin 1940 dans le bois du chêne, et à Montplonne, des soldats allemands lancent des grenades incendiaire dans les maisons, ce qui provoque la destruction par le feu du presbytère. Jusqu'a sa reconstruction en 1952 il est provisoirement installé dans l'ancienne maison de M Ulysse Chodorge.

     

    1960CP40.jpg

     

    Cette bâtisse moderne accueillera successivement cinq prêtres avec logement et salle de catéchisme. Durant les travaux du complexe mairie-école, elle servira de mairie et abritera une classe. Ensuite le logement sera rénové et loué à un particulier, la salle de catéchisme servira de salle de réunion pour les associations. Janvier 2013 le bâtiment est démoli et fera place à une maison de la petite enfance de la Codécom.

    Visionnez l'album de la démolition.

  • Liste des soeurs & institutrices de 1760 à 1976

    1760 - sœur Marguerite MICHEL.

    1766 - sœur J MERIONVILLE.

    1848-67 - sœur ANTOINE et sœur THEOPHANIE.

     

    1895écoleMixte.jpg

     

    1868-75 - sœur CAROLINE.

    1876-83 - sœur LEONIE.

    1884-89 - sœur PIERRARD, sœur THERESE, aide à l'école maternelle.

    28/4/1889 - installation de Mme LAHAYE, sœur St JEAN, institutrice.

    1890 - sœur MONIN.

    1905-30 - Marie HORNUST, directrice des filles,

                    adjointe Mlle FARATTE, Mlle OZARD.

     

    1912écoleFilles.jpg

     

    1916-19 - Maria GOEURIOT.

    1936-43 - Mme GRESYL.

    1945-65 - Mme GUILLEMIN.

    1949-50 - Mlle SUCCORD.

    1950-54 - Mme CHRISTOPHE.

    1954-55 - Mlle MOUROT.

    1955-65 - Mme LEFEBVRE et Mme JACQUES.

     

    1965écoleMeLefebvre.jpg

     

    1966 - Mme NICOLAS

    1967-79 Marie France BROGGI.

    1971 - Catherine CLAUDE, remplaçante

    1971-72 - Nicole GILLE, remplaçante

    1972-73 - Roseline PIQUET, remplaçante

    1973 - Edith DEDIN, remplaçante

    1975-76 - Bernadette MUSSET

  • Liste des Instituteurs de 1690 à 1976

    1690-1705 - François HERMENT.

    1710 - Claude BIDAUT, recteur d'école.

    1715 - Nicolas BIDAUX.

    1735-1753 - Laurent GOUREL, recteur d'école. les Habitants demandent sont départ en 1740, et pourtant il restera jusqu'à sa mort en 1766.

    1753 - Joseph VIGNON.

     

    1898écoleGarçon.jpg

    1759-60 - J GIRARD.

    1766 - Laurent GOUREL.

    1769-94 - Michel THEMELIN, né à Brillon en 1749, marié à Brillon le 30 janvier 1771 avec Anne CHODORGE.

    1821 - Claude DULPHY.

    1830 - Pierre Jean LECLERE, époux de Marie Justine DUPONT.

    1848-63 - Mr GUERNARD.

    1864-70 - Mr MACART.

    1871-84 - Michel Eugène LAHIRE.

    1871 - Désir Isidore LEPRETRE, instituteur adjoint.

    1885-92 - Marcel Joseph LAURENT.

    1892-1900 - Eric POINCIGNON.

    1900-1912 - Jean Hyacinthe ROBINET, directeur de l'école des garçons.

    1912-1914 - Marie Amand Eugène CONTANT, né le 13 juillet 1882 à Seigneulles d'Amand et Marie Herminie VIARDIN. Mort pour la France entre le 2 et le 6 juillet 1915 au bois de la Gruerie.

     

    eugèneCONTANT.jpg

    1919-1936 - Gabriel PERIGNON.

    1936 - Mr GRESYL, mort en déportation en 1943.

    1945-1964 - André GUILLEMIN.

    1964-1967 - Mr BRIET, Mr JACQUES.

    1966-1976 - Claude BROGGI.

    1967-1971 - Jean PURSON.

    1971-1975 - Francis MAIRE.

    1975-76 - Mr MUSSET.